Le métier de photographe ne s’apprend pas du jour au lendemain. Les vrais clichés professionnels sont des travaux de longue haleine expérimentés dans des environnements et contextes différents les uns des autres. Il est certes que vous n’apprendriez pas beaucoup d’un article tel que celui-ci, mais au moins vous allez cerner les bases.

Leçon n°1 : L’orientation à prendre

L’orientation permet d’avoir deux types de formats différents. Le premier dit « paysage » est un balayage de gauche à droite permettant ainsi d’avoir une photo horizontale. C’est le format idéal pour capter l’environnement dans son ensemble. En revanche, le « portrait » travaille dans le sens de la hauteur. Il met en valeur les souhaits de portrait, l’expression d’un modèle d’architecture et les actions d’ascension ou de descente.

Leçon n°2 : Le point de vue

Il exprime la domination du sujet. Dans la photographie, il y a ainsi 3 points de vue distincts. À « hauteur d’œil », l’expression est plus neutre et donne une information précise. « Plongé » , le point de vue vise à isoler le sujet et offre une perspective déformée en créant une impression de domination pour celui qui contemplera la photo. On dirait que le sujet ait un air pitoyable. La « contre-plongée » quant à elle crée l’effet que le sujet domine. C’est le point de vue parfait pour illustrer les prouesses, les avancées, la fureur.

Leçon n°3 : Les valeurs du plan

Pour qu’une photo puisse exprimer une idée concrète, il faut jouer dans le cadrage. Il a sept manières de raconter l’histoire par le biais d’une photo.  Le Plan général (PG) c’est le résultat d’une courte focale avec un optimum de profondeur de champ et il place le sujet dans son environnement. Le Plan d’ensemble (PE) offre plus d’identité au sujet, mais toujours en rapport avec son environnement. Le Plan moyen (PM) délaisse totalement le décor au profit de l’occupation optimal du sujet dans la photo. À mi-cuisse ou Plan américain (PA), on peut lire de l’expression dans le visage et les gestes manuelles du sujet. C’est à partir du Plan rapproché (PR), gros plan (GP) et très gros plan (TGP) que le photographe commence à travailler les détails.

Leçon n°4 : Composition, lumière et netteté

La règle de tiers stipule que c’est au tiers du viseur que les éléments dominants doivent se trouver. Il s’agit des 4 points du quadrillage central. Pour une distinction d’une ou plusieurs régions de l’image, on joue dans l’ouverture et focale. Chez une photo à gros plan, les focales sont longues, l’arrière-plan flouté et le sujet est net. Pour mettre l’arrière et le premier plan au même niveau, adoptez la focale courte et les perspectives seront déformées. Il s’agit d’un chiffre en avant du boitier allant de 11 à 32 où une valeur élevée exprime l’importance du détail. Question vitesse, plus elle est réduite, plus les images en mouvement seront plus faciles à cerner. Elle est régulée par l’obturateur qui vous indique une fraction à dénominateur variable. Pour la balance de la lumière, jouez dans l’ISO où une valeur faible correspond à un environnement éclairé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *